Photographe professionnelle Bruxelles

juin 27, 2020

Daniel Willem


Daniel Willem /Artiste Belge
Photographe - Musicien - Compositeur-...
Premier violoniste électrique belge de Jazz et de Jazz-Rock

Un ami et collègue que je vous invite à (re)découvrir sans plus attendre.

Catégorie : News
Posté par : Aline Dupont Photographe

Daniel Willem - photographie: ©Aline DupontNé le 06 mars 1957 à Auderghem, Daniel débute le violon, le piano et la mandoline à 6 ans et obtient à 14 ans, à l'Académie de Musique, les médailles du Gouvernement, de violon, de piano, de musique de chambre et de solfège. Il s'inscrit ensuite au Conservatoire Royal de Liège, dans la classe de violon des virtuoses roumains Lola BOBESCO et Richard PIETA.
A 17 ans, il obtient ses premiers prix et se perfectionne ensuite avec les violonistes Thadé GEISLER-WYGANOWSKI et Jean DONNAY, avec qui il formera le Quatuor de musique ancienne " Les Cordes Mosanes ".
Il fait également partie à cette époque de l'orchestre des Beaux Arts de Bruxelles et de l'orchestre de Chambre de Lausanne.
Au début des années 70, avec des amis du Collège et du Conservatoire, il crée le groupe Folk " Triskan " (Thierry MAQUET, Jean-François DUMONT, Albert FRERE, Jean-Paul LEBENS, Patrick WILLEM), groupe qui eut à l'époque un énorme succès.
Au cours des années 70, il crée de nombreux groupes de Jazz, de Jazz-Rock et de Musique Electronique avec Henri POUSSEUR, Jean-Marie BILLY, Philippe BOESMANS, et son frère Patrick WILLEM, à cette époque, bassiste et contrebassiste de Jacques PELZER et de Chet BAKER. 

Daniel Willem - photographie: ©Aline Dupont

En 1978, il s'envole pour les Etats-Unis c'est à Los Angeles, avec Jean-Luc PONTY qu'il découvre les possibilités créatives du violon électrique. Daniel achète alors ses premiers violons électriques à la firme BARCUS-BERRY de Los Angeles, firme à laquelle il est resté fidèle, et pour laquelle il assure la promotion et la représentation. 

'' De tous les violons électro-acoustiques et de tous les micros pour violons que j'ai pu tester jusqu'à présent, le système piezo crystal de BARCUS-BERRY est le seul qui permette une réelle réponse rapide au coup d'archet, et une netteté de son précise et immédiate. C'est pour moi, le meilleur système qu'il m'ait été donné d'utiliser '' Daniel Willem.

C'est toujours en Californie, au Royce Hall d'UCLA, qu'il est invité par Stéphane GRAPPELLI.
En 1980, il se produit avec le batteur américain Art BLAKEY, au célèbre Village Vanguard de New York.
A son retour des USA il remonte des groupes de Jazz-Rock, Fusion et Latin (Baba Trio, Baba Cool, etc…), avec à la basse son frère Patrick, les guitaristes Jean-Pierre FROIDEBISE, Stéphane MARTINI, Marc-Henri CYKIERT, les pianistes Jean-Marie BILLY, Denis POUSSEUR, les batteurs Yves BAIBAY, Philippe DEMANY, Pierre ADAM, le trompettiste Milou STRUVAY, les saxophonistes Jacques PELZER et Stéphane HOUBEN.

Daniel Willem - photographie: ©Aline Dupont

Premier violoniste électrique belge de Jazz et de Jazz-Rock, et de ce fait, il ouvrit la voie à de nombreux jeunes violonistes belges à venir (Yves TEICHER, Jean-Pierre CATOUL, Cécile BROCHE, Alexandre TRIPODI, Françoise DERISSEN, etc…).
Ensuite, il travaille aux Etats-Unis et au Canada, à Bruxelles, Paris, Londres, en tant qu'arrangeur, musicien de studio, ingénieur du son, et participera à de nombreux succès des années 80 (Marvin GAYE, Paul YOUNG, Allison MOYET, etc…).
En 1985, il arrange, joue et co-produit l'album ''She'' de Viktor LAZLO, album au succès international, et dont le single ''Pleurer des rivières'' fût un des plus gros succès des années 80, le titre restera dans le Top 50 pendant 13 semaines.
En 1988, il dirige à Dublin l'orchestre de l'Eurovision pour le chanteur belge Joseph REYNAERTS, pour qui il composa et arrangea la chanson ''Laisser briller le soleil'', chanson qui obtint un disque de platine en Scandinavie, et qui fut également reprise par Johnny LOGAN.
Daniel Willem - photographie: ©Aline Dupont Il repart ensuite pour les USA et le Canada, et effectue, avec des musiciens américains, une série de concerts et d'enregistrements à Los Angeles, San Francisco, New York, Montréal, Québec.
En 1990, il signe, en tant que chanteur, un contrat d'artiste chez CBS, et un contrat éditorial chez EMI, avec la chanson ''Seul à traîner'' (texte de Marc DIXON, et un clip co-produit par Sony et M6, et réalisé par l'équipe de tournage des clips de J.J GOLDMAN), chanson qui sera classée au Top 50 et dans la play-list des 10 titres les plus programmés de France.

Daniel WILLEM, depuis le début de sa carrière a effectué, pour lui-même, et également pour de nombreux artistes, un nombre impressionnant de concerts et de sessions de studio dans le monde entier, en tant que violoniste, mandoliniste, claviériste, organiste, guitariste, compositeur, arrangeur, ingénieur du son, réalisateur et producteur (il obtint d'ailleurs avec certains de ces artistes, de nombreux disques de platine et disques d'or) : 
Daniel Willem - photographie: ©Aline Dupont

Stéphane GRAPPELLI (FR), Chet BAKER (USA), Don ''SUGARCANE'' HARRIS (USA), Art BLAKEY (USA), Al et Stella LEVITT (USA), Kermit DRISCOLL (USA), Bill FRISELL (USA), John THOMAS (USA), Toots THIELEMANS (B), Tucker ZIMMERMAN (USA),Tony TRISCHKA (USA), Marvin GAYE (USA), Charles SHILLING (B), Jennifer McRAE (CA), David ''HAWK'' WOLINSKI (USA), Rod GAMMONS (UK), Marcel AZZOLA (FR), Jean-Pierre FROIDEBISE (B), Quentin LIEGEOIS (B), Pascal MOHY (B), Eric LEGNINI (B), Bruno CASTELLUCI (B), Pierre VAN DORMAEL (B), Francis CABREL (FR), Mimi VERDERAME (B), Kevin MULLIGAN (USA), Guy REBOUL (FR), Steve HOUBEN (B), Robert LAFONT (FR), Phil ABRAHAM (B), Jean-Paul CHARLAP (FR), Jacques PELZER (B), Ivan PADUART (B), Ralph BENATAR (USA), Stéphane GALLANT (B), Léon HUMBLET (B), Hubert SCHOONBROODT (B), Michel HATZIGEORGIOU (B), SOULSISTER (B), Bill DERAIME (FR), MAURANE (B), David KOVEN (FR), Sam GERSTMANS (B), Le ROSENBERG TRIO (NL), Pierre THEUNIS (B), INIT (B), ELMORE D (B), Milou STRUVAY (B), Toon VAN DIONANT (B), Jean-Marie BILLY (B), Jan DEBRUYN (NL), Nicolas FIZMAN (B), Marc LAVOINE (FR), Plastic BERTRAND (B), Lou DEPRIJCK (B), SMOKY MOKES (B), Jacques STOTZEM (B), Guy CABAY (B), Christiane STEFANSKI (B), Pierre MARTIN (B), Jacques-Yvan DUCHESNE (B), André KLENES (B), André CHARLIER (B), Yves BAIBAY (B), Benoît VANDERSTRAETEN (B), Serge GHAZARIAN (B), ODIEU (B), Marc DESCAMPS (B), Yves TEICHER (B), Evert VERHEES (B), Viktor LAZLO (B), Ginette RENO (CA), Fabrizio CASSOL (B), Alan STIVELL (FR), BELGAZOU (CA), Anne FROIDEBISE (B), Alec et Benoît MANSION (B), Marc MORGAN (B), René STOCK (B), Silvio PECCI (B), Stéphane MARTINI (B), Christian MORIN (FR), Daniel FALKE (FR), René STOCK (B), Juliette GRECO (FR), François RAUBER (FR), Gérard JOUANNEST (FR), Luc RIGAUX (B), Patrick SAMOY (B), Joseph REYNAERTS (B), Philippe LAUMONT (B), Nathalie LAVIGNE (B), Phil CORTHOUTS (B), CLOUSEAU (B), Will TURA (B), Claude BARZOTTI (B), Sandra KIM (B), Mario GUCCIO (B), Santo BARRACATO (B), Philippe LAFONTAINE (B), Pierre RAPSAT (B), et bien d'autres.Avec Jean-Pierre FROIDEBISE, 

Daniel Willem - photographie: ©Aline Dupontil a créé un ''Tribute band'', le groupe " Tambourine Men ", qui retrace la carrière de Bob DYLAN. Il donne des cours et des stages, dans le cadre de l'enseignement proposé par les Jeunesses Musicales de Liège.
Daniel WILLEM est également endorser pour les firmes américaines BARCUS-BERRY (violons, micros, préamplis) depuis 1978, MUSICORP (instruments, accessoires, matériel musical et de sonorisation), EASTMAN (mandolines, guitares, violons, accessoires), et pour la firme allemande PIRASTRO (cordes). Il possède depuis les années 70, son studio d'enregistrement, qui lui permet d'explorer ses différents univers musicaux.
Multi-instrumentiste, il réalise seul ses enregistrements (claviers, programmations rythmiques, etc…), sur lesquels par la suite, viendront s'ajouter ses musiciens, en fonctions des climats que demandent ses compositions, ce qui lui apporte ce son particulier qui caractérise ses réalisations, notamment ses enregistrements réalisés avec son fils Thomas WILLEM et Luc RIGAUX.

seul a trainer Daniel Willem_2020

Son univers musical est un voyage à travers le Jazz, la World music et la musique Classique, un monde musical coloré et personnel, tout en nuances et en climats harmoniques.
Ses compositions impressionnistes et mélodiques, souvent inspirée de DEBUSSY, RAVEL, FAURE, LEKEU, etc…, son coup d'archet immédiatement reconnaissable, expressif et sensible, rythmique et électrique, plus proche de Jean-Luc PONTY que du style Swing classique de Stéphane GRAPPELLI, font de Daniel WILLEM, l'un des plus créatifs violonistes actuels.

Daniel Willem photographe

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

L'envie de vous faire partager ce délicieux moment